13/11/2009

Fait divers

 

je ne vous raconterai pas comment je suis arrivé à ce texte , ce serait trop long à vous expliquer

 

Visites à St Pierre


1

Lentement s'ouvre la caisse

Il en sort un homme hirsute

Il est maigre et mal lavé

Triste et très grand il culbute

S'avance sur le pavé

Doucement il se redresse


ref.

S'il est resté en vie

C'est grâce aux cadavres exquis

S'il est toujours là

C'est grâce aux cadavres d'là-bas!


2

Le long des murs, se faufile

Jusqu'à l'entrée, malhabile

Peur de se faire répérer

Mais il est comm attiré

Par l'odeur et par le sang

Ca en devient agaçant!

3

Ouf! La grand' porte s'est ouverte

Il en profite pour entrer

Sait qu'il aura à manger

Qu'il n'y aura pas de perte

Pour lui, l'unique solution:

Vivre de ses libations

4

Depuis des nuits qu'il se livre

A ce rituel malsain

De ce sang qui le fait vivre

Se régale jusqu'au matin

Puis saoûlé, drogué, repus

Retourne sans bruit à la rue

5

Lentement, il ouvre la caisse

Y retourne pour y dormir

Plonge dans un sommeil sans rêves

Depuis douze mois sans trêve

Dort pour ne pas se haïr

Doucement se ferme la caisse

 

 

©Brigitte

Personnage

 

 d'autres peintures sur le site

 

07/11/2009

Berceuse à mon boa

 

 

 

1

Mon tout petit serpenteau

Fais dodo, fais de doux rêves

Tout doux mon petit petiot

Alors que le jour s'achève

 

ref.

Lolo, chuchote

Tout doux, je glisse près de toi

Dodo sifflote

Chut, je t'écrase mon doux boa

 

2.

Youpee mon doux serpenteau

Te v'là bien au Paradis

Tout doux mon petit petiot

C'est fini ta perfidie

 

ref.

Lolo chuchote

Tout doux je glisse près de toi

Dodo sifflote

Chut, j'te serre entre mes doigts

 

3.

Mon tout petit serpenteau

Fais dodo, fais de beaux rêves

Tout doux mon petit petiot

Aujourd'hui ta vie s'achève

 

ref.

Lolo chuchote

Tout doux je glisse près de toi

Dodo sifflote

Enfin je suis quitte de toi!

 

©Brigitte


Jeune%20boa%20%E9meraude

je hais les serpents!

heureusement qu'on n'en voit pas par ici

Des mots tordus?

 

Des mots rares...qu'on n'utilise plus

ou alors...le vocabulaire de maintenant...dont on devine parfois le sens...

Avec, ça, écriture d'un texte avec des consignes bien précises.

Le mien a donné ceci.

Vous pouvez vous amuser à chercher la signification dans le dictionnaire, moi, je le ferai ce soir.

 

 

Comme d'hab je m'étais laissée aflamer

Encore une fois tu m'avais méralée

comme si j'étais partie vite en ponee

Tu m'prenais pour une gourde, une connedère

Puis tu m'laissais seule sous le tonnerre

 

(Comme un rebut d'la société)

 

Il m'avait dit qu't'étais rapodinars

Que toute la nuit tu t'gavais de pinar

C'est clair, tu carburais pas au laidange

Moi, je savais bien qu'j'irais en gardave

Après qu'on ait erré comme des épaves

 

(Pfff avec ton air d'archange!)

 

C'est la dernière fois qu'on m'voit à Ripa

Plus jamais je n'te servirai d'appât

Avec toi, c'est le bordel, ça c'est notore

J't'ordonne à l'avenir de me laissier

Au coton, tranquille ...avec mon plombier!

 

(C'est la dernière fois que j'te dis: DEHORS!)

 

 

©Brigitte

 

 

 

Ecrire-20sans-20raisons

 

Les consignes et les jeux

 

 

...ou...le contraire....

 

Aujourd'hui, j'ai participé à un stage d'écriture de textes de chansons.

Cela se passait au BIZOU avec Francis Couturier.


Quelle magnifique journée!

Des jeux, des consignes, des recherches, des échanges qui nous mènent à des textes qui vont progressivement se mettre en musique

ou...l'inverse: de la musique aux textes...

 

Je posterai sur ce blog les textes

sérieux ou non

qui ont ...leur sens

ou celui qu'on leur donne

En tout cas,

après cette journée, j'ai déjà plein d'idées.


écriture

 

12/05/2009

A la recherche..

 

2349577645_1

 

J'les ai perdus

quelque part

entre musiques et cafard

j'les trouve plus:

ils ont pris la poudre d'escampette

sans tambour ni trompette!

 

J'suis partie à la chasse aux mots:

des p'tits et...des gros;

ça prendra le temps qu'il faudra,

mais je n'les raterai pas:

j'ai toute la patience qu'il faut

ils me reviendront bientôt

 

j'espère!

 

21:15 Écrit par Macedoine dans TEXTES divers | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : mots |  Facebook |